Emprunt Obligataire "TPBF 6,50% 2018-2025": Première cotation

Le jeudi 6 septembre 2018 à Ouagadougou a eu lieu la cérémonie délocalisée de la première cotation de l'emprunt obligataire "TPBF 6,50% 2018-2025" à Ouagadougou dans la salle de conférence de la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique.
 
 Cette opération a été conduite avec succès par l’arrangeur Chef de file la SGI Coris Bourse mandaté le Ministère de l’Economie des Finances et du Développement. L’emprunt obligataire vise à mobiliser des ressources complémentaires destinées au financement de l’économie nationale à travers le référentiel PNDES.Les investisseurs n'ayant pas pu souscrire à l'Emprunt obligataire de la période du 15 au 31 mai dernier, peuvent encore acquérir les titres obligataires de l'Etat Burkinabè. L'annonce a été faite lors de la cérémonie de cotation par le Directeur Général de Coris Bourse, Mr Yacouba Saré. Selon lui, cette seconde étape consacre l'introduction de ces titres obligataires à la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRMV) de l'UEMOA en se les procurant à un taux de 6,50% par an et payable semestriellement. "Tout épargnant souhaitant acquérir les titres de l'emprunt du TPBF 6,50% 2018-2025 désormais cotés à la Bourse peut se rendre soit à Coris Bourse ou auprès de toute SGI implantée dans la zone UEMOA pour passer ses ordres d’achats.", a expliqué le DG Saré. A n'importe quel moment, a ajouté le DG de Coris Bourse, ces épargnants peuvent revendre leurs titres à souhait en passant par le même canal. Le Directeur Général de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM), Edo Kossi Amenounve, a annoncé que le Burkina Faso occupe une place importante sur le marché boursier régional de l’UEMOA. La preuve est que la dernière émission réalisée par appel public à épargne sous le leadership de Coris Bourse a permis de mobiliser 122,018 milliards de FCFA pour un montant annoncé de 75 milliards de FCFA en 2017. 
 
 Une source de financement du PNDES 
 
Le DG de la BRVM a fait savoir que l'introduction en bourse des entreprises présente plusieurs avantages. Cela leur permet d'asseoir une notoriété en s'ouvrant au public d’améliorer leurs performances et satisfaire les attentes des investisseurs. Ces entreprises ont également la possibilité de revenir à tout moment sur le marché pour lever des capitaux afin de financer leurs investissements. " C'est la dynamique du marché. C'est pourquoi, nous demandons aux entreprises de l'Union d'embarquer sur la même voie et venir sur le marché. Ainsi, nous pourrons créer de la richesse, de la croissance et contribuer au développement économique de nos pays", a-t-il dit. La Directrice Générale Adjointe du Trésor et de la Comptabilité Publique, Aminata Ouédraogo/Semdé a fait savoir que l'Emprunt obligataire est un mécanisme de mobilisation des ressources au profit du budget de l'Etat.  De ses dires, l'enjeu est de contribuer au financement du Plan national du développement économique et social (PNDES). Selon elle, il y a beaucoup de projets en attente de financement et il faut trouver des voies et moyens financiers à leur réalisation. Et l'Emprunt obligataire a annoncé Mme Semdé, est l'une des sources de financement. Le Secrétaire Général du Ministère de l'Economie, des Finances et du Développement, Seglaro Abel Somé quant à lui, a invité les acteurs des marchés boursiers à soutenir le département en charge des finances dans l'accomplissement de sa mission.
 
sidwaya.bf